Le district de Volobe

Affichages : 31

Volobe 6Dans le diocèse de Tamatave les missionnaires oblats de Marie Immaculée continuent l’œuvre de l’évangélisation des pauvres aux multiples visages selon l’esprit du fondateur. Ici j’aimerais vous faire partager ce que nous faisons en tant que missionnaire de la brousse dans le district de Volobe. À vrai dire, toutes nos Églises se situent en pleine brousse. Actuellement nous sommes deux missionnaires qui travaillons dans cet endroit.

Tout d’abord, nous voulons vous présenter les difficultés que les gens rencontrent en brousse et le travail pastoral que nous menons.

Le Christ nous a envoyé évangéliser le peuple de Dieu dans le monde entier. En répondant à cet appel, nous essayons de nous rapprocher le plus près possible de nos chrétiens et nous voyons bien qu’ils vivent dans la misère. Cette année, ce fut à cause du changement climatique mais aussi à cause des deux cyclones tropicaux qui ont ravagés les biens des habitants de la région de Tamatave et ses alentours.

Jusqu’à maintenant, ces derniers subissent encore les conséquences des passages des cyclones car ils ont perdus leurs ressources d’argent, c’est-à-dire pour la plupart les rizières, d’où il y a beaucoup de difficulté de trouver de quoi à manger.  L’autre impact négatif du passage des cyclones fut aussi la propagation des maladies. Partout, il y avait la saleté, et beaucoup de gens habitaient dans des maisons inondées.

Pour ceux qui se relèvent petit à petit, il y a aussi les voleurs qui viennent jour et nuit avec des armes modernes pour voler sans hésitation tous les biens de la brousse.

Volobe 5A part les catastrophes naturelles, un autre facteur appauvrit également les gens de Volobe. Ce sont les entreprises qui viennent ramasser les pierres précieuses dans notre secteur. C’est très triste à voir et nous n’arrivons pas à comprendre que tous ces pauvres gens de brousses ne bénéficient rien de ces exploitations. Tous ce qu’ils peuvent faire c’est regarder.

Non seulement, les exploitations appauvries la population locale, mais elles détruisent beaucoup aussi la route car des gros engins : camion et véhicules passent tout le temps même durant la période de pluie.
Cependant, malgré la situation que les gens vivent en brousse nous voyons que la foi chrétienne se propage toujours avec la grâce de Dieu qui nous soutienne dans notre travail.

Cette année, nous avons eu l’occasion de donner les sacrements comme le baptême, la première communion, la confession, sacrément de malade et le mariage. Nous attestons que les nombres de chrétiens qui reçoivent les sacrements augmentent, malheureusement ils ne sont pas tellement engagés dans les différentes activités à l’Église. Ainsi, pour résoudre ce problème, nous essayons de faire la session des enfants ou Zaikabe FET-Mpiservy, l’animation des jeunes à travers le JMJ, fandalinam-pinoana pour nos chrétiens pendant ou lors de la tournée en brousse; donner chaque année une formation pour les catéchistes et pour les inspecteurs afin que ces derniers animent nos chrétiens à être fervents dans la foi et à fidèle dans leurs engagements.

Enfin, pour terminer ce partage, nous vous informons avec grande joie que notre Délégation a commencée cette année, la construction de notre nouvelle maison et notre Église à Volobe. Avec une communauté Oblate sur place, nous espérons être plus près des gens et pouvoir leur venir en aide tant sur le plan matériel, économique mais surtout spirituel.

Volobe 2  Volobe 1  Volobe 3

Nous tenons à adresser nos vifs remerciements à tous les bienfaiteurs de la mission qui nous a permis de réaliser ce projet.

Que Dieu vous bénisse

P. Ratolojanahary Georges Elysée, OMI
Missionnaire dans le district de Volobe