Prenoviciat Eugène de MAZENOD – Tanamakoa,Toamasina

Affichages : 446

Dom Prenoviciat Dom

 

La maison de formation Prénoviciat a été bâtie en 1995 et inauguré en 1996 à Tanamako, un endroit calme. Deux communautés y cohabitaient : d’abord, la communauté de prêtres et en même temps Maison provinciale des OMI ainsi que maison d’accueil des oblats passant par Toamasina. Ensuite, nous avons la communauté des prénovices c’est-à-dire des jeunes en formations pour devenir prêtres religieux.

Au mois d’octobre 1996, c’est à Tanamakoa que l’on a reçu les jeunes qui ont accepté l’appel de Dieu et désirant en connaître un peu plus. Père Joseph NIESYTO a été leur maître à cette époque, assisté par frère Daniel KLOCH. La première promotion comptait 10 frères.

 

 

            
Dom Prenov 2Dom Prenov 3Dom Prenov 4

Entre 1996, date du début de la formation et 2010, 14 promotions de 98 étudiants prénovices se sont succédées en formation au prénoviciat OMI de Tanamakoa Tamatave. Ainsi, les jeunes désirant devenir prêtres religieux à la Congrégation des OMI doivent passer par une formation au prénoviciat.
                    
Que demande-t-on et qu’attend-on du prénovice ?

La formation au prénoviciat consiste à : apprendre aux jeunes à vivre en communauté et à connaître les règles de vie des religieux OMI durant 1 an.

Buts

Nous nous efforçons à aider les jeunes à mieux se connaître et à prendre conscience de tous leurs aspects humains : spirituel, physique, intellectuel et émotionnelle… c’est-à-dire que nous les aidons à acquérir une certaine maturité spirituelle et humaine :

  • La vie spirituelle est primordiale dans la vie des religieux. C’est l’unité avec Dieu à travers la prière personnelle, la prière en communauté, l’eucharistie, la méditation et le rosaire…
  • La vie communautaire : la communion entre tous à travers le sport, les repas en groupe, les récréations communautaires, les promenades, les piques-niques, le respect mutuel, la prise de conscience de soi, le respect de la discipline, la vie fraternelle et la confiance mutuelle.
  • Le travail pastoral, les études personnelles, le travail et le respect des biens communautaires.

Ces trois nécessités ne peuvent être séparées mais le plus important reste la vie spirituelle. La discipline à respecter, la ponctualité, la demande la permission avant de sortir, la simplicité, l’entraide, le pardon.

Dom Prenov 6Dom Prenov 5Dom Prenov 7

Les comportements inacceptables

La discrimination ethnique, la discrimination raciale, le vol, le mensonge, la tromperie, l’escroquerie, les sorties de nuit, l’introduction de personnes étrangères dans les chambres et réfectoires.

Dom Prenov 8

 P. RAKOTOMALALA Alfred, omi