"Pays de la Feuille d'Érable"

Affichages : 31

Koslik Canada 01Du fin de mai au début septembre, quant à Madagascar c’est encore le temps de l’hiver, l’été se poursuit dans l’autre moitié du globe.

Pendant ce temps, chaque année, les Missionnaires Oblats de Marie Immaculée, travaillant à Madagascar, reçoit l'invitation de la Province de l'Assomption au Canada de partir en animation missionnaire au Pays de la Feuille d'Érable. Cette année, j'ai eu grande chance d’y aller.

Je suis resté au Canada plus de trois mois. Pendant les deux premiers mois, j'ai parcouru diverses paroisses oblates, principalement en Ontario, avec animation missionnaire. Cela consiste à ce que chaque dimanche, des homélies missionnaires soient proclamées et divers groupes se réunissent avec le missionnaire à la paroisse.

SaintHyacinthPuis, tout au long du mois d’août, je remplaçais le curé de la paroisse de St. Jack à Ottawa. Ce fut une expérience intéressante pour moi. Pendant ce mois, j'ai pu mieux connaître la vie polonaise, servir et prier avec mes compatriotes.

De plus, à ce moment-là, j'étais pendant une dizaine de jour, l'un des responsables du voyage des enfants et des jeunes pour les "vacances avec Dieu" en Cachoubie canadienne. Dans les environs pittoresques, avec des enfants et des jeunes, à travers l’Eucharistie quotidienne, la catéchèse, l’errance, les jets d’eau ... nous avons eu l’occasion de nous rapprocher de Dieu et de gagner de la force pour la prochaine année de travail et d’étude.

Nous avons passé beaucoup de temps dans des discussions communes, y compris sur la vie et le travail missionnaire à Madagascar. Les enfants et les jeunes ont eu la possibilité de voir des photos et des vidéos de mes activités à Madagascar.

La plus grande joie a été de donner une représentation théâtrale sur la vie à Madagascar. Les enfants ont portés les vêtements malgaches originaux que j'ai apportés avec moi. Ensuite, il y avait la compétition. Les participants au voyage ont été divisés en petits groupes. Avec du papier, ficelle et autres objets inutiles ils ont dû créer des ballons. Les mêmes genres de ballon que les enfants jouent à Madagascar.  L'équipe qui a gagné, a créé le ballon le plus durable et qui ressemble à un ballon réel.

Les enfants, les jeunes et les personnes qui s'occupent de notre voyage ont été impressionnés par le fait que la vie est complètement différente à l'autre bout du monde par rapport au Canada. Ils étaient très sensible à la pauvreté et aux difficultés que les malgaches sont confrontés que tout le monde aurait voulu aider. Et  c’est ce que les participants de ce voyage ont fait très précisément. Un soir, nous avons créé des chapelets que j'ai emportés à Madagascar. Et déjà en octobre, au mois du Saint Rosaire, les enfants malgaches pouvaient prier avec des beaux chapelets colorés, confectionnés par des enfants du Canada. Ce "vacances avec Dieu" et surtout les participants resteront longtemps dans ma mémoire.

Koslik Canada 03  Koslik Canada 04  Koslik Canada 07

Koslik Canada 02  Koslik Canada 08  Koslik Canada 05

Koslik Canada 06

 

Trois mois, c'est assez long, mais pour moi le voyage au Canada est passé très vite. Je suis reconnaissant envers Dieu pour cette expérience. Je suis reconnaissant qu’il m’ait envoyé dans cet endroit où j’ai eu l’occasion de rencontrer tant de gens formidables, dont les missions ne sont pas indifférentes et qui, par la prière et le sacrifice, soutiennent les missions et les missionnaires non seulement à Madagascar.

L’Animation missionnaire, sermons, substitution, "saint avec Dieu", services sacramentels ... étaient la raison principale de mon séjour au Canada. Je dois vous rappeler que, grâce aux Oblats du Canada, à leur temps et à leur disponibilité, ce moment a été pour moi une opportunité de découvrir de nombreux endroits intéressants au Canada. Je leur remercie beaucoup pour leur ouverture d'esprit, leur convivialité et leur ambiance, mais surtout du fait que malgré la grande distance qui sépare Madagascar du Canada, je me suis senti chez moi.

J'espère que j’aurai encore une fois l’occasion d’y aller et de rencontrer tous ces gens, grâce à qui, mon séjour a été inoubliable !

P. Krzysztof Koślik, OMI
Missionnaire à Mahanoro